[mvb_row row_class= » »][mvb_column col_class= » » width= »1/1″][pos_dim][mvb_row row_class= » »][mvb_column col_class= » » width= »1/1″][pos_dim]Que faire après cette saison? Pourquoi ne pas partir en road trip dans l’ouest américain au paradis de la fissure!  Et oui après une dure saison en Corse on peut mériter un bon repos! Cyril un ami de longue date est motivé par ce projet.

A peine arrivés à San Francisco nous voilà déjà propriétaires d’un Chevy van en moins de 24h. Un bon V8 des années 80 qui consomme certes beaucoup mais avec un intérieur très confortable. Nous récupérons notre Paulo qui nous a rejoint pour faire le début du voyage en espérant pouvoir faire le Nose.

En Californie, se trouve une voie historique convoitée par tout grimpeur: le Nose! Beau pilier de plus de 1000m rayé de fissures parfaites.

Pour un peu d’histoire: la première ascension est réalisée en 1958 par Warren Harding, Wayne Merry et George Whitmore en 47 jours. Ce n’est qu’en 1993 que Lynn Hill réalise la première en libre en 4 jours.

De nos jours, les temps d’ascensions varient entre 2h30 et plusieurs jours. La voie est extrêmement fréquentée avec  plus de 600 ascensions par an mais seulement la moitié arrive au sommet .

Après deux jours d’acclimatation à la fissure américaine dans le « Yosemite National Park », nous voilà au pied du Bigwall.

Au vu de notre forme, nous optons pour une ascension en 3 jours.

Les premières longueurs peu raides nous imposent un hissage pénible.

L’escalade est excellente. Il y en a pour tous les goûts : fissures à mains, fissures à poings, offwidth…

Chacun veut sa part du gâteau et on se bat pour faire les longueurs en tête.

On commence à mieux cerner les différentes manière de coincer: le handjam ,le fist ,ringlock…

Nous sommes de plus en plus efficaces, ce qui nous permet d’arriver relativement tôt pour installer notre portaledge et le hamac au niveau de « Dolt Tower ».

Je n’avais encore jamais dormi dans un hamac. Suspendu à 400m du sol, l’ambiance est grisante. Le lendemain matin on se fait réveiller par une cordée de filles qui tentent de battre leur propre record de vitesse qui était de 7H. Ce style « fast and light » nous laisse rêveur, avec nos grosses patates.
Sur la route pour Las Vegas nous nous arrêtons 2 jours  à Bishop: une  grosse renommée en terme de bloc… puis Indian creek et Zion avant de descendre au Mexique.

Tags: , , , , , , , , ,